« La Consommation en mouvement »

Rencontre Inaugurale

Samedi 28 novembre 2009 à Cap Sciences

Qualité de vie, le bonheur de consommer ?

La rencontre du 28 novembre a également été l’occasion pour nous de mettre en place un laboratoire d’idées avec des étudiants, afin de les faire réfléchir sur les notions de qualité de vie et de consommation. Les résultats de leur réflexion sont toujours en cours de compilation, et seront présentés très prochainement sur ce site.

En présence de :
- Rémy Oudghiri, directeur du département tendances et prospective d’Ipsos Marketing
- Jacques Le Cacheux, professeur des universités à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
- Michelle Dobré, sociologue et maître de conférences à l’Université de Caen
- Des étudiants venus de l’Université de Bordeaux, de Bordeaux Ecole de Management, de l’INSEEC Grande Ecole Bordeaux, et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysages de Bordeaux.


Parcours découverte

Mercredi 9 décembre 2009 - Rue Ste. Catherine Bordeaux

En remontant la rue Sainte-Catherine

Découvrez les maisons où ont habité l’avocat général Saige, en 1791, l’architecte Thiac, ou encore Montesquieu, et le peintre Gaultier. Arrêtons nous place St Projet, que reste-t-il de l’église ? et la fontaine, de quand date-t-elle ? Histoire et commerces s’enchevêtrent. Le magasin « Rafal » fête son 50ème anniversaire, « le Grand Quartier » est toujours présent.

Rencontre animée par Yves Simone, guide, interprète local


Rencontre débat

Mercredi 13 Janvier 2010 à l'Athénée Municipal - En partenariat avec le groupe INSEEC de Bordeaux

La Consommation, la religion d'un monde sans religion

Il est beau de consommer quelque chose, d'aller au bout. Il n'est pas sûr que la société de consommation consomme vraiment. Et c'est bien là le problème. Un problème qui fait d'elle un mythe plus qu'une religion.
Le bonheur ça s'achète où et ça vaut combien ? Notre société s'emploie activement à confondre désir et besoins (dans un but de surconsommation). Le propre d'un besoin est que l'on cesse de l'éprouver dès qu'il est satisfait et le propre du désir est qu'il n'est jamais satisfait. Le désir épouse le manque là où le besoin refuse et cherche à le combler au plus vite. L'homme moderne manque cruellement du manque et face à la pression environnante, à la tyrannie de l'urgence et au mal être il devient plus facilement la proie de toutes formes d'addiction.

Avec Gérard Ostermann, professeur de Thérapeutique Médecin Interniste, Psychothérapeute-Analyste et Bertrand Vergely, philosophe.

Rencontre animée par Edgard Girard, directeur du groupe INSEEC de Bordeaux.


Conférence

Jeudi 21 Janvier 2010 à l'Athénée Municipal - En partenariat avec l'Université du Temps Libre.

Histoire de la consommation des matériaux non comestibles

Il n’existe pas de société humaine sans technique ; les plus anciennes fabrications sont associées à l’alimentation, via le charognage et la chasse, mais la réalisation de parures, pour socialiser le corps, est également courante dans les sociétés à faible investissement technologique. Il y a quelques milliers d’années, en plusieurs régions du globe, des hommes se mettent à réaliser des objets, ayant diverses fonctions, en céramique, puis en métal.
Les technologies mises en œuvre et l’organisation de la production, appréhendées à partir d’études approfondies de vestiges des cultures matérielles, nous permettent de comprendre que de petites quantités sont d’abord fabriquées ; mais, il y a plus de deux mille ans, le rythme change : la production de série débute alors. Des procédés à fort rendement, des machines et l’emploi d’énergies autres que musculaires, permettent, au fil des siècles, de produire de plus en plus…

Avec Michel Pernot , directeur de recherche au CNRS, Maison de l'Archéologie Université Bordeaux III


Tourisme économique

Mardi 2 février de 10h à 12h à la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde – ZI Alfred Daney – rue Bougainville

Visite de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde

La Banque Alimentaire de Bordeaux Gironde est une association humanitaire crée en 1986 ; son objectif principal est de collecter quotidiennement des denrées alimentaires et de les redistribuer aux 145 associations et CCAS pour servir + 25 000 bénéficiaires, ce qui représente + 8 millions de repas par an. Au delà de ce métier, la BABG travaille sur de nouveaux projets d’action pour favoriser les parcours de réinsertion des personnes en difficultés avec tous les partenaires sociaux concernés. Les moyens d’actions sont un entrepôt de 2500 m², 7 camions, et surtout 13 salariés et 130 bénévoles dans lesquels rien ne serait possible. La BABG est la seconde Banque en France en volume et en méthode de gestion et de traçabilité des produits.

Avec Georges Viala, président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde, et Gérard Flak, administrateur de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde


Conférence

Mardi 16 mars 2010 à la Bibliothèque Municipale de Bordeaux

Les droits et devoirs des consommateurs

Depuis 1983, l’organisation internationale des consommateurs « Consumers International » a déclaré le 15 Mars JOURNEE INTERNATIONALE DES CONSOMMATEURS, en hommage au discours du 15 Mars 1962 du Président John Kennedy devant le congrès américain.
Dans ce discours, le Président Américain reconnaissait quatre droits fondamentaux aux consommateurs :
- Le droit à la sécurité
- Le droit à l'information
- Le droit au choix
- Le droit d'être entendu
Aujourd'hui, ces droits sont beaucoup plus nombreux et plus complexes..

Avec Francine Lindagba-Mba, avocate au Barreau de Bordeaux.


Conférence

Jeudi 18 mars 2010 à l'Athénée Municipale à Bordeaux

La face cachée des produits que nous consommons

Derrière chaque produit que l’on achète et que l’on utilise se cache un monde : celui de la production, de la distribution, de la dépollution, et de la régulation. Une observation de la structure et de l’évolution de ce cycle de vie met en évidence une double tendance de complexification des réseaux d’acteurs et de diversification des implications écologiques et sociales en relation avec nos pratiques de consommation. Dans une perspective de consommation durable, 3 questions se posent alors :
- Quelles sont les frontières de la responsabilité du citoyen consommateur ?
- Quelle information claire et concise apporter aux citoyens consommateurs sur la face cachée des produits ?
- Qu’est-ce qui fait aujourd’hui qu’un produit a de la valeur ?
Afin d’éclairer ces questionnements, plusieurs champs de réflexion et d’action s’ouvrent à nous : simplifier le cycle de vie des produits que l’on consomme, se réapproprier les biens et les services via notamment la transmission et l’acquisition de savoir-faire, et restaurer la confiance entre les différents acteurs associés au cycle de vie des produits, en complément des informations qu’ils s’échangent déjà.

Avec Vincent Sennes, docteur en écologie humaine et commissaire de l’exposition Consom’Attitudes


Table ronde

Mardi 23 mars 2010 à Cap Sciences

Les collectivités et les achats responsables

Avec Jean-Louis Bergey, délégué régional de l’ADEME Aquitaine, Mustapha Elouajidi, chargé des achats responsables à la Communauté Urbaine de Bordeaux et Jérôme Larquier, directeur général des services du SIVOM du Haut-Médoc
La table ronde sera animée par Alain Ribet, directeur d’Objectif Aquitaine


Conférence

Mardi 23 mars 2010 à la Librairie Mollat

La Consommation Locale
Avec Anne Sophie Novel, docteur en économie, fondatrice du média EcoloInfo.com

Conférence autour de son livre "Le guide du locavore pour mieux consommer local" aux éditions Eyrolles
La rencontre sera animée par Joël Aubert, directeur d'Aqui.fr


Table ronde

Jeudi 25 mars 2010 à la Bibliothèque Municipale de Bordeaux

Les conséquences de la crise financière sur la consommation

Le modèle d'économie financière qui s'était imposé a produit ce pour quoi il était programmé : spéculation, enrichissement des riches et appauvrissement des pauvres, accaparement et épuisement des ressources, fuite en avant productiviste dont le réchauffement climatique est le résultat quasiment imparable. Le tout avec un siphonnage des budgets publics pour sauver des banques aux profits extravagants. Les gouvernements sont-ils impuissants ou consentants puisque les G20 successifs n'ont pas touché aux mécanismes de marché qui ont été défaillants. Et les sommets de l'OMC à Genève et de l'ONU à Copenhague ont réaffirmé leur confiance respectivement au libre-échange et au marché du carbone pour réguler le climat.
Tout cela renforce dans la conviction que le monde ne pourra sortir de cette crise globale dans laquelle le capitalisme et les dérives néolibérales l'ont plongé sans remettre en cause profondément la course à l'accumulation et les inégalités qui l'accompagnent. C'est moins de relance de l'économie dont nous avons besoin que de bifurcation. Moins de libre-échange et de concurrence et plus de coopération et de souveraineté alimentaire. Moins de droits de propriété et plus de circulation des connaissances. Moins de produits financiers et plus de taxes globales. Encore moins de paradis fiscaux et plus de protection sociale.
...Vers un monde solidaire et écologique.

Avec Jean-Marie Harribey, maître de conférences à l'Université Bordeaux IV.
Rencontre animée par Georges Viala, président de l'Institut des Deux Rives.


Balade

Dimanche 28 mars 2010 à Côté sciences - Floirac

Regards sur la consommation urbaine

En route du côté du bas-Floirac, pour un parcours « urbain », en compagnie d’un trio de choc pour nous aider à porter un regard interrogateur sur notre façon de consommer dans la ville : consommation au quotidien, de nos achats à nos dépenses énergétiques en passant par notre façon de consommer l’espace public…
Cette balade sera aussi l’occasion de considérer cette problématique de la consommation dans un quartier en pleine rénovation urbaine.

Avec Gilles Macheroux, animateur de l’Espace de Rénovation Urbaine du Bas Floirac, Yves Raibaud, docteur en géographie et sociologue, maître de conférences à l’IUT Michel de Montaigne.


Rencontre interactive

Lundi 29 mars 2010 à Cap Sciences

Construction de l'identité d'un jeune; la contribution de la consommation: l'envie pour être en-vie

Avec Joèl-Yves Le Bigot, sociologue et économiste, fondateur de l’Institut de l’Enfant et président de Génération 2020.


Projection documentaire

Mardi 6 avril 2010 à la Maison des Savoirs Partagés-M270 à Floirac

Projection du documentaire "Tous comptes faits " d'Agnès Denis

Les grandes surfaces ont pris une place incontournable dans notre quotidien. La France est le pays européen qui en possède la plus forte densité par habitant. On y trouve à peu près tout ce qui peut s’acheter. La plupart appartiennent à sept groupes qui captent la majeure partie de la consommation du pays, ce qui leur permet d’exercer leur puissance sur des milliers de fournisseurs. Une réussite spectaculaire et une concentration qui a ses raisons, mais aussi ses coûts. Des agriculteurs et des ouvrières du Nord, du Lot et Garonne et de la Vienne confient leurs difficultés et leur impuissance face à cette mécanique bien huilée qui les lamine et les élimine. Des voix issues de divers secteurs s’élèvent contre cette « hyper-puissance », des initiatives citoyennes se dressent sur son chemin, des politiques et des économistes pointent ses excès. Rendre compte et faire les comptes à propos de la grande distribution, c’est ce que propose le film d’Agnès Denis. Le documentaire sera suivi d’un débat pour nous aider à porter un regard nouveau sur la grande distribution : comportement du consommateur, développement des modes de consommation alternatifs (drive, on-line…), impacts environnementaux des grandes surfaces, et problématiques d’aménagement des territoires en lien avec la grande distribution.

En présence de la réalisatrice Agnès Denis, et avec Grégory Bressolles, professeur et responsable de la Chaire E-Commerce et Distribution à Bordeaux Ecole de Management et Cécile Rasselet, géographe urbaniste à l’A’URBA, directrice de l'équipe socio-économie urbaine.
Rencontre animée par Isabelle Camus, journaliste à Aqui.fr


Rencontre débat

Mercredi 7 avril 2010 à la Médiathèque de Mérignac

Les nouveaux rapports Nord – Sud : vers un monde équitable ?

La mondialisation, l’internationalisation des échanges économiques et financiers, a participé à créer un environnement favorable à la diffusion de la crise financière et économique commencée en 2008. Les incidences de la crise au sein des différents Etats a mis en évidence une rupture : l’existence d’une pluralité des modèles de développement, notamment au sein des pays du Sud, prémices à l’émergence d’un monde multipolaire. Cependant, qu’en est-il de la durabilité ou de l’équité sociale et économique de ces modèles de développement ? Existe-t-il encore des formes de résistance contre cette croissance extensive ? Au sein d’un tel contexte, qu’en est-il des rapports Nord-Sud ? Pendant longtemps, les pays du Nord ont exploité les richesses naturelles et humaines des pays du Sud, mais les années et la crise semblent avoir ébranlé ce mode de fonctionnement. Alors que les Etats tentent de se reconstruire, va-t-on assister à une continuation de ce modèle, ou plutôt assister à une rupture vers la déglobalisation, phénomène de régionalisation qui privilégie notamment les circuits courts ? Dans cette nouvelle configuration internationale, le commerce équitable, une alternative au développement des pays du Sud visant à assurer des débouchés aux petits producteurs, a-t-il toujours un avenir ?

Avec Frédéric Karpyta, chef de service économie et société au magazine « ça m’intéresse » et auteur du livre « La face cachée du commerce équitable » Ed. Bourin et Jean-Marie Cardebat, professeur d’économie et stratégies internationales, affilié à Paris V Sorbonne, Bordeaux Ecole de Management et l’Université Bordeaux IV
Rencontre animée par Georges Viala, président de l’Institut des Deux Rives


Conférence

Jeudi 8 avril 2010 à la Bibliothèque de Municipale de Bordeaux

Du Big Bang au Développement Durable

Il y a quelques 13.7 milliard d’années , il n’y avait…rien. L’émergence de l’espèce humaine s’est réalisée par la succession de pré-humains dont l’histoire remonte à peine à quelques millions d’années. Autant dire que notre histoire représente une poussière dans celle de notre « Maison ». Aujourd’hui pourtant, la stabilité des fondations de cette Maison semble menacée. D’aucuns affirment aujourd’hui que le système qui régit notre évolution est en grande partie responsable de cette fragilisation. Le système économique appelé libéral qui est censé faire vivre notre espèce de façon harmonieuse est remis en cause. La mécanique consumériste prônant le gain de temps, la recherche perpétuelle de confort, de facilité, de rêves technologiques chancèle car elle atteint ses limites, limites physiques, limites biologiques, limites sociales. Qu’est ce qui nous permet aujourd’hui d’affirmer, ou d’avancer que ses limites sont atteintes ? Quelles peuvent être les conséquences du dépassement de ces limites ? Quelles pourraient être les valeurs qui nous ramènerait vers un monde de bon sens ?

Avec Eric Cazenave président de l’association Infoplanète


Conférence

Jeudi 15 avril 2010 à 17h à Sciences Po Bordeaux - Pessac (Domaine Universitaire)

Paul Virilio, architecte et professeur à l'École Supérieure d'Architecture de Paris a d'abord travaillé sur les espaces militaires (les bunkers du Mur de l'Atlantique qu'il explora au cours de son adolescence nantaise) puis sur les villes en guerre.
Paul Virilio, urbaniste, philosophe, essayiste, a contribué à définir une notion originale : la dromologie (science de la course). Ce spécialiste de la ville d'aujourd'hui et de demain, passionné par les gens et les lieux, vient de produire une remarquable exposition avec Raymond Depardon intitulée "Terre natale" (Fondation Cartier pour l'art contemporain). Ami de Michel de Certeau, de Georges Perec, d'Ivan Illich, Virilio est un penseur de la modernité dont la réflexion féconde et prospective ne laisse jamais indifférent. En un temps d'interrogations et de questionnements tous azimuts, un tel grand oral est une remarquable opportunité pour mieux comprendre les enjeux du futur.


Rencontre dédicace

Jeudi 22 avril 2010 à la Librairie Georges - Talence
Rencontre dédicace avec Sophie Dubuisson-Quellier auteur de l'ouvrage "La consommation engagée", Editions Presses de Sciences Po, 2009

Sophie Dubuisson-Quellier travaille depuis une dizaine d'années sur l'analyse des relations marchandes en analysant la nature et le rôle des dispositifs et acteurs de l'intermédiation marchande. Il est ainsi possible de rendre compte de la manière dont ces opérations d’ajustement (qui vont du travail de conception de l'offre jusqu'à la mise en marché des produits) contribuent à la définition des qualités des produits et des figures des consommateurs. Elle s'intéresse à des collectifs qui veulent responsabiliser les consommateurs sur le plan politique.
Boycott, achat de produits « éthiques », résistance à la publicité ou formes d’échange alternatives, les registres de protestation des consommateurs sont multiples. Quelles lectures peut-on en proposer ? Quel est leur impact sur les marchés et dans la sphère sociale ?
Espace de recrutement et de discipline des comportements individuels sur des projets collectifs variés, la consommation engagée dispose d’une réelle capacité à mettre sur l’agenda politique, économique ou médiatique de nouvelles problématiques sociales liées à l’environnement ou à l’éthique dans les échanges.
La consommation engagée entretient des relations ambiguës avec le marché, contribuant tout autant à le contester qu’à l'étendre. Toutefois, lorsqu'elle est articulée à des actions collectives, elle n’exprime plus seulement des droits ou des besoins individuels, mais redevient un espace de construction de responsabilités et de devoirs citoyens.

Rencontre animée par Isabelle Camus, journaliste à Aqui.fr


Dimanche de la science

Dimanche 2 mai 2010 à Cap Sciences

Après-midi thématique pour petits et grands, qui se divise en trois temps

A 15h à l’auditorium :
MOYA, ma petite République
Pièce de Théâtre réalisée par la compagnie Tombés du Ciel, autour du thème du « développement durable ». A partir de 8 ans.
A 16h30 à l’auditorium :
Tête à tête avec la consommation durable
Conférence de Vanessa Oltra, maître de conférences en sciences économiques à l’Université Bordeaux IV, et chercheur au GREThA. Conférence grand public.
De 15h à 18h au café des sciences :
Atelier L’île de Robinson pour les 6-13 ans, pour découvrir la notion d’empreinte écologique.
Atelier Papier Recyclé pour tout public à partir de 6 ans, pour apprendre à faire du papier recyclé.


Conférence

Mercredi 5 mai 2010 à la Médiathèque de Mérignac

Concevez une nouvelle relation à la consommation : l’économie de la fonctionnalité

L’économie de la fonctionnalité, la vente de l’usage d’un produit plutôt que du produit lui-même, est aujourd’hui présentée comme une piste des plus sérieuses afin de répondre aux contraintes environnementales. Ce modèle est aujourd’hui circonscrit au cadre marchand et, s’il venait à se généraliser, contribuerait à renforcer le système économique dominant. Or les problèmes auxquels souhaite répondre le développement durable sont le produit de ce système. Le parti pris de cette présentation est d’aller au-delà de ce que représente aujourd’hui l’économie de la fonctionnalité, afin de réfléchir de façon plus globale aux moyens de répondre aux besoins, matériels et immatériels, exprimés par les individus, aujourd’hui essentiellement qualifiés de consommateurs. Ce parti pris consiste à réfléchir aux équilibres à trouver entre sphère marchande, sphère publique et sphère autonome, notamment à l’échelle de territoires (villes et alentours, régions…).

Avec Nicolas Buclet, enseignant chercheur et responsable du CREIDD (Centre de Recherches et d'Etudes Interdisciplinaires sur le Développement Durable) Université de Technologie de Troyes. Afin d’illustrer la présentation de Nicolas Buclet, ont été invités Terre d’ADELES, Autocool et une AMAP de l’agglomération bordelaise. Ils témoigneront de leur expérience
La rencontre sera animée par Vincent Sennes, docteur en écologie humaine et commissaire de l’exposition Consom’Attitudes.


Conférence

Jeudi 6 mai 2010 à l'auditorium de la Médiathèque de Pessac

La sécurité alimentaire dans le monde : un enjeu essentiel pour notre planète

Par la Mairie de Pessac, rencontre organisée dans le cadre des Forums de Pessac.
Avec Mehdi Drissi, représentant de la FAO en France.


Bla Bla Dej

Vendredi 21 mai 2010 au Centre Social Génicart à Lormont

La musique j'achète ou je n'achète pas

Vous souhaitez donner votre point de vue, nourrir les échanges autour du thème "La consommation" lors d’un petit déjeuner, le Centre Social Génicart et Cap Sciences vous invitent à partager cet instant convivial. Le thème de ce petit déjeuner est proposé à l’occasion de l’exposition Consom’Attitudes présentée à Cap Sciences.
Plus qu’une action favorisant la parole, le Bla Bla dej a été imaginé comme l’apprentissage au débat où toutes les paroles se valent, chaque personne a le droit de s’exprimer.


Soirée cinéma

Jeudi 27 mai 2010 à 20h30 au Cinéma Utopia

« Food Inc » par Robert Kenner

Santé, environnement, inégalités : des enjeux pour une consommation avertie et responsable. Vous êtes acteurs de votre consommation, vous avez droit à l’information sur les processus de production alimentaire et les impacts qu’ils peuvent avoir sur l’environnement et la santé.

FOOD, inc. décortique les rouages d’une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, en passant par des abattoirs insalubres, un journaliste mène l’enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Éleveurs désespérés, experts indépendants, entrepreneurs intègres et défenseurs du droit des consommateurs esquissent, chacun à leur manière, le portrait d’une industrie qui sacrifie la qualité des produits et la santé de ses clients sur l’autel du rendement.

La projection sera suivie d’un débat avec Jean-François Narbonne professeur de toxicolgie à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique de Bordeaux et expert à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et Pierre Weill, chercheur et agronome, président de la société Valorex. Le débat sera animé par Gérard Ostermann, président de l’ICAL et Dominique Bergès, vice-président de l’ICAL. Les intervenants dédicaceront leurs ouvrages à l’issue du débat : « Mon assiette, ma santé, ma planète » aux éditions Plon par Pierre Weill, et « Sang pour sang toxique » aux éditions Thierry Souccar par Jean-François Narbonne.

FOOD, inc de Robert Kenner , (Etats-Unis) (déc 2009) Documentaire - Durée : 1h34 mn
Rencontre organisé par Cap Sciences et en partenariat avec le Cinéma Utopia, les Amis de Cap Sciences et l’Institut des Conduites Alimentaires (ICAL).


Conférence

Dimanche 6 juin 2010 aux Jardins du Bourgailh

Les atouts de la consommation locale

Avec Anne-Sophie Novel, docteur en économie, fondatrice du média EcoloInfo.com.
La conférence se fera autour de son livre "Le guide du locavore pour mieux consommer local" aux éditions Eyrolles

Archives 2009-2010



En 2009 - 2010, le Théâtre de la Science a été consacré au thème « La Consommation en mouvement ».

Ce thème a été retenu en lien avec la conception de l’exposition «Consom’Attitudes, Passe en mode éco !», une commande de l’ADEME Nationale, conçue et présentée à Cap Sciences du 19 février au 29 août 2010.

La ligne directrice sur cette nouvelle édition était de créer des synergies avec des activités existantes à Cap Sciences (les expositions, le Tourisme Industriel, les Dimanches de la Science...).

De novembre 2009 à juin 2010, la programmation a été rythmée par des rencontres débats, tables rondes, conférences, parcours découverte, laboratoire d’idées, soirée cinéma, rencontres dédicace. Tout au long de la saison, le Théâtre de la Science s’est tenu aussi bien à Cap Sciences, qu’à l’Athénée Municipal, la Bibliothèque Municipale de Bordeaux, la Médiathèque de Floirac, la Médiathèque de Mérignac, la Librairie Mollat, le Librairie Georges, le Cinéma Utopia...

Bilan chiffré sur la saison
Nombre de rencontres : 24
Nombre de participants : 1420
Nombre d’intervenants : 41
Nombre de partenaires : 21

Créer un compte VIP
VIP, qu’est-ce que c’est ?
-->